Home » actualité » Un couple triche et gagne à « Qui veut gagner des millions »

Un couple triche et gagne à « Qui veut gagner des millions »


Le 7 avril, en Angleterre, un couple a été condamné à 18 mois de prison avec sursis et à une amende de 30 000 livres (45 000€), pour avoir triché au jeu télévisé « Who Wants to be a millionaire ? ». La peine prononcée contre le major Charles Ingram, 38 ans, et son épouse Diana, 35 ans, aurait pu être plus sévère. Le président de la cour d’assises qui venait, pendant 22 jours, d’essayer de comprendre leur mobile, l’a assortie d’un sermon. « Vous vous êtes comportés comme des potaches minables », a-t-il déclaré aux accusés, qui avaient imaginé une astuce digne des Pieds Nickelés pour arriver à gagner 1 million de livres (1,5 million d’euros), en dix questions. Un complice toussait pour donner les réponses.

Le major avait un complice dans le studio. Tecwen Whittock, 53 ans, professeur d’économie dans un collège du pays de Galles, avait toussé 19 fois pendant l’enregistrement de l’émission. Chris Tarrant, le Jean-Pierre Foucault anglais, ne s’était aperçu de rien et, en répondant à la dixième question (« Comment appelle-t-on le chiffre 1 lorsqu’il est suivi de 100 zéros ? »), le major était reparti chez lui avec un chèque… à six zéros.
L’astuce était simple. Si le professeur toussait une fois, la réponse A était la bonne. Deux fois, c’était B, trois fois C et quatre fois D. Ensuite, s’il ne toussait plus avant le fameux « C’est votre dernier mot ? », c’est que le major avait bien répondu. Avant ce stratagème, le trio en avait imaginé d’autres plus sophistiqués. Un écouteur miniature caché sous une perruque et relié à un portable dissimulé dans la poche du candidat. Au bout de la ligne se serait trouvé un complice disposant d’une encyclopédie sur ordinateur. Ou bien un écouteur fonctionnant sur ondes ultracourtes reliées au complice installé sur le parking voisin. Ou encore quatre « pagers » qui auraient vibré chacun pour une des quatre lettres. Le couple, couvert de dettes après ce procès, ne touchera jamais son million, mais pourrait quand même décrocher le gros lot. Le documentaire « Major Fraud » (jeu de mots sur « tricherie majeure » et sur le grade du coupable), qui raconte leur histoire, a attiré 17 millions de téléspectateurs lorsqu’il a été diffusé à Pâques, soit la plus forte audience d’une émission d’actualité depuis la mort de Diana. Le couple Ingram est célèbre. Après le procès, ils ont reçu des messages des 108 pays où le jeu est diffusé, soit pour des demandes d’interviews, soit pour des contrats. Une marque de sirop américaine propose ainsi au major tricheur de faire sa publicité. Une chaîne américaine leur propose d’animer un quiz. On les sollicite aussi pour des causeries à plusieurs milliers d’euros la soirée. Problème
: au Royaume-Uni, un condamné n’a pas le droit de tirer de bénéfices de son délit. Mais le monde est grand…

crédit

FacebooktwittermailFacebooktwittermail